Interview avec Jean-Michel Duflan

Interview de Monsieur Duflan

Monsieur Duflan, Créateur du flan traditionnel
Créateur du flan pâtissier

Interview flan Monsieur Duflan. Monsieur Duflan, créateur du flan pâtissier, nous a accordé un moment dans une interview pour retracer l’origine du flan. Voici son histoire.

Bonjour Monsieur Duflan, tout d’abord racontez nous l’origine de votre recette du flan pâtissier

Le flan est un dessert traditionnel que l’on retrouve maintenant, aux quatre coins du monde. Ma recette du flan vient d’une tarte ratée. Cela a donné une tarte au flan un peu revisitée (rires).

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre recette de flan ?

Le flan traditionnel est une crème dessert composée d’œufs battus dans du lait que l’on cuit au four. Un flan peut être une tarte garnie de cette crème, c’est-à-dire un flan pâtissier.

Voici la recette traditionnel de Monsieur Duflan

Que pensez-vous du flan industriel ?

Le flan industriel ? il est excellent sans aucun doute ! (rires) Plus sérieusement avez vous déjà mangé un flan industriel avant un flan traditionnel fait maison ? On est d’accord que ce n’est pas le même dessert. Je conseil vivement aux parents de faire un flan maison avec leurs enfants. Premièrement ils prennent du plaisir ensemble en faisant de la pâtisserie, et deuxièmement un flan industriel n’a rien de commun à un flan traditionnel !

A ce jour, le flan n’est plus qu’une simple pâtisserie, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Les flans sont parfois accompagnés d’un nappage au caramel et il est possible d’y inclure, avant cuisson, des morceaux de fruits, de la noix de coco en poudre ou du chocolat.

Le flan est exclusivement sucré ?

Bien sur que non ! je vous invite à regarder ma recette du flan d’avocat et fruits frais, vous pouvez faire autant de déclinaison de flan avec différentes saveurs que vous voulez. Le flan est polyvalent ! (rires)

Pour suivre de Monsieur Duflan et toutes ses déclinaison de flan voici ses tutos

Monsieur Duflan un dernier mots ?

Bien sur ! Soyez flan et vous rigolerez plus souvent !

La tarte au flan : une recette ancestrale facile et inratable à faire chez soi avec Duflan

Vous recevez de la famille ou des amis et vous ne savez pas quoi leur proposer ? Avez-vous pensé à la tarte au flan ? Venez explorer dans cet article les origines de cette pâtisserie venue d’Angleterre qui a su se décliner dans de nombreux pays : le flan. Vous deviendrez incollable sur la recette de la tarte au flan, également appelée flan pâtissier. Nous en profitons pour vous livrer la recette authentique de cette pâtisserie ancestrale composée que Duflan.

Le flan reste une pâtisserie très populaire, que l’on retrouve aussi bien dans les boulangeries que dans les foyers des français : la tarte au flan. Pourtant, très peu de monde connaissent les origines anglaises et royales de ce déssert que nous appelons également flan pâtissier. Cet article vous donnera LA recette, à la fois authentique et facile, de la tarte au flan.

Le flan se trouve dans de nombreuses pâtisseries partout dans le monde. Que ce soit aux Etats-Unis, en Asie ou en Europe, bon nombre de gâteaux à base de flan ont été pensés. Le flan est avant tout une préparation qui compose une pâtisserie telle que les pasteis nata que l’on peut trouver dans de nombreuses boulangeries portugaises. C’est cependant en Angleterre que la recette du flan aurait été conçu. Les premières traces de cette pâtisserie remonteraient depuis le Moyen âge, à partir du 14ème siècle plus exactement.

Des flans auraient été ainsi servi pour la première fois en 1399, suite au couronnement du roi Henri 4 d’Angleterre.

La tarte au flan : une recette simple et inratable

Le flan pâtissier : deux méthodes

Le flan est un dessert qui se sert à de nombreuses manières. Il peut se servir nature mais aussi agrémenté de caramel. C’est ce qu’on appelle indifféremment la tarte au flan ou le flan pâtissier. Cette recette peut se faire à partir d’une pâte feuilletée ou d’une pâte brisée en fonction des goûts de chacun.

Certaines recettes comme celle de la spécialisée portugaise du pasteis de nata sont les mêmes que celle de la tarte au flan. Cependant, la pâte feuilletée est impérativement à utiliser ainsi qu’une quantité plus importante de sucre pour réussir la recette.

La tarte au flan rencontre un succès important auprès des consommateurs. Certaines boulangeries font cependant le choix d’utiliser une préparation industrielle qu’elle complète de lait pour obtenir Duflan qu’elle estime de qualité. Ce type de préparation peut avoir un côté gélatineux pas très agréable en bouche. La recette ci-dessous vous donnera un flan de qualité crémeux et moelleux.

Les ingrédients :

  • 1 pâte brisée
  • 1 litre de lait
  • 170 gr de sucre
  • 1 gousse de vanille
  • 3 œufs
  • 100 gr de maïzena

La recette :

  1. Mélanger les œufs et la maïzena
  2. Dans une casserole, porter à ébullition le lait avec le sucre et les graines de la gousse de vanille et laisser infuser 15 min
  3. Réchauffer et incorporer aux puis, à feu doux bien mélanger pour épaissir la préparation
  4. Placer la pâte dans un moule et verser le flan
  5. Enfourner à 180° pour 40 minutes

Comment faire un véritable flan parisien : trucs et astuces

Le flan doit avoir une texture onctueuse et moelleux en son centre, voici quelques trucs et astuces pour réussir votre flan parisien à tous les coups.

Présent dans toutes les pâtisseries, nous avons tous une mauvaise expérience de flan fait maison, raté : trop liquide, pas assez cuit…

1- Choisir les bons ingrédients :

Tous bonne recette nécessite de bons ingrédients. Même s’il est possible de modifier une recette afin d’apporter de ‘originalité au produit final, cela n’est possible qu’une fois que la recette est bien maitrisée. Contrairement aux attentes, le vrai flan est aromatisé à a vanille, alors abandonnez la noix de coco, les fraises et les autres fruits. Pour la réussite d’un vrai flan parisien, de bons ingrédients sont de mise : lait entier, œuf de poules élevé en plein air, une véritable gousse de vanille… Le respect de la recette originale rendra votre flan merveilleusement bon.

2- La pâte

Bien que le flan puisse être réalisé avec de la pâte feuilletée ou encore sans aucune pâte, le véritable flan pâtissier se réalise avec une pâte brisée ! Pour rendre le flan encore meilleur, la pâte brisée doit être réaliser « maso » et non acheté en supermarché. Cette dernière se compose de farine, d’œufs frais, de beurre pommade et de sucre. Pour relever un petit peu le goût, il est possible de l’amande en poudre voir même de la vanille. Cette pâte étant très friable, ne la faite pas trop fine sinon votre flan pâtissier va s’écrouler lors de la découpe voir même lors du démoulage. Afin d’avoir une bonne pâte qui ne craque pas, il est préférable de la placer au frais au moins 2 ou 3 heures.

3- L’appareil à flan

L’appareil à flan est la préparation qui remplira la pâte brisée. Il est en règle générale constitué de lait entier, d’œuf frais (bio ou élevé en plein air), d’amidon de maïs (ou de farine), de sucre et de vanille (de préférence en gousse). Afin que votre flan parisien ait une texture parfaite, votre appareil à flan doit suivre une règle. Celle-ci consiste en l’importance de l’utilisation de lait entier, cependant un bon nombre de pâtissier y ajoutent également de la crème, pour rendre le flan plus onctueux.

4- La cuisson

Vous devez enfourner votre flan dans un four très chaud (200°). Le flan pâtissier se ange tiède, laissez-le reposer entre 30 minutes et 2 heures afin qu’il reste parfaitement crémeux. La conservation ne doit jamais se faire au frigo, cela le sècherait et le rendrait gélatineux. Un véritable carnage après tant de travail !

Avec toutes ses astuces, vous ne raterez plus jamais vos flans parisiens !

Tout savoir sur le flan

L’histoire du flan

Le flan pâtissier est un dessert devenu populaire chez les pâtissiers. Le flan est composé d’une pâte brisée, de lait, d’œufs, de sucre et de gousse de vanille. Autant dire que la recette est très facile à réaliser !  

Les variantes du flan

Le flan s’est développé rapidement dans beaucoup de pays. On le retrouve aujourd’hui sous différentes formes comme :

  • La tarte au flanc
  • Le flan pâtissier à la praline
  • Le flan pâtissier façon crème brule
  • Le flan parisien

Le flanBY

La marque Flanby fu crée en 1967 par l’entreprise Chambourcy puis repris en 1996 par la marque que tout le monde connait aujourd’hui : Nestlé !

La particularité de ce dessert sucré et sa texture qui le rends assez atypique. Cette particularité à permis à Flanby de posséder un concours de gobage de flan !

Son recordman est même un Français qui détient le record du monde de gobage de Flanby avec un total de 29 flans en 10 min !

Comment réussir son flan?

Le flan est plus difficile à trouver en pâtisserie contrairement à d’autre desserts. C’est pour cela qu’il vaut mieux apprendre à le faire soi-même.

De part son gout et son faible cout en ingrédient, le flanc est un dessert populaire et qui sera apprécié par vos invités.

Une recette simple ?

oui

Une réalisation simple ?

pas si sûr…

La réalisation d’un flan parfait est assez complexe mais il existe des méthodes simples et efficaces que nous allons vous partager.

Les astuces à connaître avant de vous lancer dans l’aventure du flan pâtissier

Le choix de la pâte

L’idéal est d’opter pour une pâte brisée , elle permet d’obtenir le bon équilibre entre les saveurs et les textures. La pate feuilletée fera sinon l’affaire.

Important : Prévoyez une épaisseur de pâte suffisante sans quoi elle sera, in fine, détrempée et toute mollassonne.

Lait ou crème ?

Le lait est à privilégier et il faut une base de lait, cependant il est possible de remplacer ¼ de la quantité de lait par de la crème afin d’avoir un flan plus onctueux

La texture du flan ?

Vous souhaitez gagner en onctuosité ? L’astuce se trouve dans les œufs ! Oui, il vous suffit juste de réduire le nombre de blancs et compensez par des jaunes au lieu d’utiliser 4 œufs entiers, prenez-en seulement 3 entiers + 2 jaunes.

Le temps à respecter

Une bonne réussite de son flan se traduit notamment par une bonne texture ! Petite astuce : laissez reposer la pâte crue frigo pendant au moins 30 minutes avant de continuer la recette.

Laissez ensuite refroidir la crème pâtissière environ 30 minutes et filmez-la pour éviter la formation de croûte.

Laissez ensuite le flan cru au moins 4h au frigo avant cuisson lui fera le plus grand bien.

Le final

Après la sortie du four, mettez votre flan au moins 3 ou 4 heures de frigo. Il se raffermira et prendra la consistance idéale

Et voilà, vous savez tout sur le flan, il ne vous reste plus qu’à vous mettre au fourneau !

Le détail « Duflan »

Nous connaissons tous le flan. Nous en avons tous déjà mangé, que ce soient des flans maison ou en dessert au restaurant (que l’on a hâte de voir rouvrir d’ailleurs). Le flan, de part son goût et sa texture étrangement délicieuse, rappelle même à certains des souvenirs, parfois d’enfance.  

Qu’en diriez-vous si nous vous proposions de redécouvrir ce dessert. Cette recette exquise aux mille et une variante. Rappelons d’abord la recette de notre star Duflan : le flan pâtissier.  

  • 1 pâte feuilletée
  • 2 œufs
  • 1L de lait
  • 150 g de sucre
  • 100 g de maïzena
  • 1 gousse de vanille

Non, non, ce n’est pas du flan ! C’est bien tout ce dont vous aurez besoin pour déguster cette merveille au prochain petit déjeuné, déjeuné, goûté ou dîner. Vous pourrez même impressionner vos invités lors de votre prochain repas. C’est flan-tastique n’est-ce pas ?

Pour vous, chers et fidèles internautes, nous avons réalisé une enquête pour découvrir, selon les français, le top 5 des variantes de flans : en N°1 nous avons (roulement de tambour…) LE FLAN PÂTISSIER ! Félicitations à lui. Maintenant que nous nous sommes amusés faisons plutôt une liste ordonnée :

            2. Le flan au caramel

3. Le flan au chocolat

            4. Le flan à la noix de coco

            5. Le flan à la pistache

Vous êtes étonnés ? Nous non plus. Mais nous souhaitions tout de même vous donner les recettes de ce top 5, au cas où vous voudriez laisser le choix à vos futurs invités.

Flan au caramel :

  • 1/2L de lait tiède
  • 1 citron
  • 225 g de sucre
  • 3 œufs + 2 jaunes
  • 2 cuillères à soupe d’eau chaude

Eh oui, c’est très différent du flan pâtissier. Mais comme vous le savez sûrement, c’est tout aussi somptueux !

Flan au chocolat :

  • 1 pâte feuilletée
  • 2 œufs
  • 1L de lait
  • 150 g de sucre
  • 100 g de maïzena
  • 120 g de chocolat noir
  • 1 cuillère à café de cacao non sucré en poudre

Flan à la noix de coco :

  • 1 pâte feuilletée
  • 2 œufs
  • 1L de lait
  • 150 g de sucre
  • 100 g de maïzena
  • 100g de noix de coco
  • 2 c.à.s d’extrait de vanille

Flan à la pistache :

  • 1 pâte feuilletée
  • 2 œufs
  • 1L de lait
  • 150 g de sucre
  • 100 g de maïzena
  • 1 c.à.c d’extrait de vanille
  • 3 c.à.s de pâte de pistache

En effet, la recette est la même à quelques choses près mais on voulait être sûr que vous aviez bien retenu les ingrédients « Duflan » pâtisser.

Et si c’était maintenant à vous de transmettre votre amour pour le flan ?

Le gobage de Flamby, un sport qui vous veut du bien !

Il y a ceux qui jouent au tennis, ceux qui jouent au Football et les autres qui gobent des Flamby… Le but de ce sport est d’avaler des flans caramélisés de la manière la plus esthétique et primitive possible. Le gobage de Flamby est un sport est mondialement connu, la Fédération Française des Gobeurs de Flamby a été créée pour pérenniser ce rayonnement.

Le gobage sous toutes ces formes :

Un flamby prêt à gober, retourné sur une assiette

Le flan démoulé doit être complètement aspiré et avalé en une seule bouchée. Approchez le Flamby avec vos lèvres et inspirez énergiquement.

Note : c’est le Flamby qui doit de monter dans la bouche et non la bouche qui doit de se détacher!

Une fois que vous maîtrisez les techniques de base, vous pourrez laisser libre cours à votre imagination et tenter des méthodes de plus en plus complexes et sophistiquées. Malheureusement je ne vais pas pouvoir toutes vous les présente car la liste est longue… Aujourd’hui nous allons nous concentrer sur une technique autant populaire que difficile auprès des fans de ce sport :

Le flamb’Ariane

Le principe du flamb’Ariane est d’avaler méticuleusement le Flamby, de le garder intact dans la bouche avant de l’expulser en l’air pour ensuite le rattraper avec la bouche (en un seul morceau bien évidement…).

Trop simple me direz-vous?

Voici alors une technique encore plus difficile, le “Debeule Flamb’Ariane”. Cette méthode est identique à la précédente mais implique cette fois l’échange de deux Flamby en plein vol entre les deux lanceurs.

Une sport à haut risque

Un Flamby ne s’avale pas à la légère…C’est un sport à haut risque qui nécessite des années d’entraînement. Les techniques expliquées ici ne sont pas pour les débutants… Il faut faire très attention car une mauvaise ingestion peut à elle seule entraîner la mort par suffocation…. Si vous avez l’intention de gober un Flamby, vous serez seuls responsable des conséquences. Je ne suis pas responsable des potentiels dommages matériels ou physiques causés par cette activité…

Militez pour l’apprentissage du gobage à l’école !

Aidez-nous à intégrer le jeu Flamby dans le plan national d’éducation pour les jardins d’enfants ! Les enfants peuvent apprendre à avaler dès leur plus jeune âge. Ce noble sport leur enseignera les valeurs qui ont fait de notre pays la grande nation qu’elle est aujourd’hui.

Gobage de Flamby et championnats :

Les champions du gobage de Flamby se rencontrent lors de championnat, ils participent à diverses épreuves, en gardant toujours un esprit sportif et noble. Ces tournois leur offrent également l’opportunité de transmettre leurs connaissances à de plus en plus de débutants, qui deviendront de vrais fans une fois leurs inquiétudes sur le premier gobage passé.

Cryptomonnaies, actifs hasardeux ou de confiance ?

Nous avons tous déjà entendu parler du Bictoin, cryptomonnaie référence avec la valeur la plus haute pour une seule unité.

Beaucoup parle des cryptomonnaies comme “l’avenir” de l’économie mondiale. Certains ne considèrent pas les cryptomonnaies comme une vraie monnaie, a cause de leur aspect “non-matériel”, et d’autres arrivent déjà à en vivre.

Le bitcoin, lancé en 2009, a beaucoup fait parler de lui lors de sa première hausse. Cette dernière, démarrée en mars 2019, est due au lancement de Libra, la cryptomonnaie de Facebook. Il a de ce fait dépassé la barre des 11000 dollars, avec un seuil de départ a 3700. Le bitcoin est l’actif qui a le mieux performé depuis début 2019, et qui performe encore aujourd’hui.

Le Bitcoin, monnaie refuge ou réelle opportunité ?

Depuis plusieurs années, le taux de confiance envers l’euro et n’importe quelles unité monétaires et en baisse. Les gens perdent confiance dans le système actuel. Le Bitcoin, et maintenant l’Ether, considéré comme le deuxième plus gros actif en cryptomonnaies, agissent et réagissent aux évènements dans le monde entier.

Exemple avec les élections américaines, ou le bitcoin a pris 2% en 30 minutes a peine lors de l’ouverture des marchés. Chaque évènements peut rendre les marchés plus ou moins volatiles, et certaines personnes en profitent grâce a ce qu’on appelle le trading.

Le trading consiste a jouer entre les différentes hausses et baisses d’un actif afin de vendre ou acheter ce dernier pour effectuer du bénéfice.

Le marché du trading, entreprises, robot automatisé, a exploser depuis la première hausse du Bitcoin

Dans quelle situation se trouvera le Bitcoin, ou autres cryptomonnaies, dans le futur ?

Aujourd’hui, et malgré la vague liée au Coronavirus, le Bictoin a récemment subi une hausse spectaculaire, atteignant 40 000 dollars courant janvier 2021. Idem pour l’Ether, avoisinant les 1200 dollars.

Les gens se réfugient dans l’or, qui semble attirer plus de confiance que l’euro actuellement (pour la France). Avoir peur du système, des banques, et des conséquences de certains choix, poussent les gens a se réfugier dans une monnaie entièrement virtuelle, sans frais et qui ne passe pas par des banques ou autres organisations. Les choix et actions du gouvernement, pourraient perdre la monnaie réelles pour toujours, et laisser place a la monnaie virtuelles, chose qui changeraient totalement le fonctionnements des pays.

Le flan sur différents continents : les meilleures recettes !

Le flan, ce dessert mondialement connu et apprécié de tous. Saviez-vous que le flan était présent dans le monde entier avec différentes recettes. Avec ou sans fruit, en dessert ou au gouter, il existe une multitude de recettes et de variantes selon les pays, les époques et vos ingrédients présents dans votre frigo.

Pour satisfaire toutes vos envies, découvrez les recettes de flan de différents pays et continent et donnez des saveurs étrangères et exotiques à vos desserts.

La recette du flan africain

C’est peu connu, mais le flan est aussi présent en sur le continent africain. S’il n’est pas le dessert le plus développés du continent, nous le retrouvons surtout dans les grandes métropoles. Les recettes restent assez semblable selon les pays.

Les ingrédiens

  • Ingrédients pour 6 personnes :
  • 3 œufs entiers. 
  • 1/2 litre de lait, 
  • 80 g de sucre, 
  • 1 sachet de sucre vanillé, 
  • 65 g de sucre pour caramel, 

Préparation

Battre les œufs entiers et y verser peu à peu le lait bouillant, sucré et vanillé. Verser dans un moule caramélisé. 

Mettre à four chaud au bain-marie, pendant 45 minutes. Laisser refroidir, démouler, dresser sur un plat et servir. 

Remarque. Si on ne possède pas de four, mettre au bain-marie sur le feu, en ayant soin de couvrir hermétiquement le moule contenant le flan et de couvrir la casserole contenant le bain-marie, afin que le flan soit cuit à la vapeur. Laisser refroidir complètement et démouler. Servir très froid.

La recette du flan mexicain

Au Mexique, il est habituel que l’on vous propose du flan mexicain. En Amérique du sud, on l’appelle le « flan de leche condensada » que l’on peut traduire littéralement par « flan au lait concentré ». Pour la préparation, ainsi que pour les ingrédients, le flan de leche condensada ressemble à la crème renversée au caramel que nous connaisons tous, mis à part le lait concentré qui remplace le lait classique.

Les ingrédients

Pour avoir un flan mexicain à mettre dans quatre ramequins, vous aurez besoin de :

  • Quatre œufs,
  • Trois quarts de tasse de sucre, soit environ 180 ml,
  • Une cuillère à thé d’extrait de vanille, soit environ 5 ml,
  • Une boîte de 354 ml de lait évaporé,
  • Une boîte de 300 ml de lait condensé sucré.

Préparation

Dans une casserole, mettez le sucre avec un quart de tasse d’eau pour préparer le caramel. Laissez cette préparation à feu doux pendant cinq à huit minutes. Attendez que le sucre prenne une couleur ambrée et lorsque vous avez un caramel à votre gout, versez-le directement dans les ramequins.

Dans un bol, mettre les œufs, l’extrait de vanille, le lait évaporé et le lait concentré. N’oubliez pas le zeste de lime ou si vous n’en trouvez pas, le zeste d’un citron vert fera l’affaire ( attention à ne pas trop gratter la partie blanche, appelé ziste du citron, elle est très amer ! ). Pour un flan mexicain encore toujours gourmand, vous pouvez ajouter une demi-tasse de crème à 35 % de matière grasse et une demi-cuillère à soupe de fécule de maïs. Fouettez le tout pour avoir un mélange lisse et sans grumeaux. Versez la préparation dans les récipients en faisant attention à ne pas trop les remplir.

Mettez vos ramequins en four et attendez 40 à 45 minutes pour que la préparation prenne. Aussi délicieux que soient ces flans à la sortie du four, vous devez encore les mettre au réfrigérateur pendant deux à trois heures avant de les déguster. Pour le service, il faut retirer les flans des ramequins. Pour ce faire, passez un couteau bien pointu sur les bords du flan pour les décoller. Mettez-les dans une petite assiette de façon à ce que la partie caramélisée soit sur le dessus.

La recette du flan vietnamien

Ingrédients :

  • Ingrédients :
  • 300 ml de lait
  • 3 œufs
  • 20 cl de lait de coco
  • 30 g de sucre pour le flan
  • 50 g de sucre pour le caramel (vous pouvez aussi utiliser le caramel liquide vendu en grandes surfaces)
  • Extrait de vanille

Comme tous les autres continents, le flan est aussi présent en Asie ! Découvrez cette recette simple venu du Viet-Nam au lait de Coco

Préparation


Le caramel
Dans une casserole, mettez le sucre et l’eau. L’eau doit couvrir le sucre.
Faites chauffer le tout à feu doux pour éviter que le caramel ne soit brûlé. Cette étape est délicate car il faut surveiller le caramel de très près.
Une fois l’eau absorbée et que le caramel commence à dorer, stopper le feu.
Verser le caramel au fond d’un moule à flan et le laisser refroidir.

Préparation du flan


Dans un saladier, fouettez les œufs avec le sucre. Ajoutez le lait tiédi et mélangez.

Versez la préparation sur le caramel puis laissez cuire au bain marie 60 minutes à feu très doux. Pour éviter que les gouttes d’eau ne tombent sur le flan, entourerz le couvercle avec un torchon.


Quand le flan est cuit, laissez refroidir puis le placer au réfrigérateur pendant au moins 3 heures.

Pour démouler le flan, poser une grande assiette sur le moule et la retourner délicatement. Le flan se détachera très facilement.

Retrouvez d’autres recettes toujours plus dépaysante sur notre site avec la recette du flan d’avocat et du flan exotique !

La solitude est-elle néfaste pour la Santé ?

La solitude est très différente selon qu’elle soit choisie ou subie. Elle peut donc être appréciée ou au contraire être une souffrance. Dans le texte du romancier John Dos Passos nous décrit cette fameuse solitude, par l’urbanisation de Manhattan. A travers ses écrits tirés de son livre «Manhattan Transfer» sorti en 1925. Puis cette idée est reprise dans un second document  par le philosophe Olivier Remaud. Lui s’interroge sur le désir de cette dernière qui est choisie et donc non subie. Extrait de son livre «Solitude volontaire» en 2017.  Sylvain Tesson reprend également cet aspect de solitude en nous racontant son choix de se retirer d’une vie collective, afin de pouvoir vivre en solitaire, des écrits tirés de son livre «Dans les forêts de Sibérie» sorti en 2011. Enfin dans le dernier document François De Singly sociologue, s’appuie sur l’exemple du couple afin de communiquer sur la notion d’individuel et collectif, extrait de son livre «Libres ensemble» en 2016.

Alors nous pourrions nous poser la question suivante, «La solitude est-elle une quête envers soi-même ?» Pour répondre à cette question nous allons dans un premier temps voir comment définir si la solitude est désirée. Dans une seconde partie nous verrons comment cette dernière peut aider les hommes. Puis dans une dernière partie nous verrons comment les hommes ne peuvent que subir cette solitude qui semble irréversible.

Les effets de la solitude sur la santé :

Pour John Dos Passos dans «Manhattan Transfer», la solitude est subie par les individus, il insiste sur la solitude de ces citadins carriéristes obsédés par leur désir de réussite sociale. Par contre dans l’extrait «Dans la forêt de Sibérie» de Sylvain Tesson, l’auteur évoque la positivité de la solitude «j’ai découvert qu’habiter le silence était une jouvence». Pour le philosope Olivier Remaud dans «Le désir de solitude», celle-ci est nécessaire car elle aide à supporter les aléas de la vie, de dire non, de couper les liens, de partir sans regret, «Ils se rebellent en coupant les liens et s’en vont sans regarder en arrière». Et l’analyse du couple par François de Singly, dans «Savoir être libres ensemble», défend l’idée que l’on peut vivre ensemble en harmonie tout en respectant la liberté de chacun, «Il esiste deux moyens originaux de parvenir à créer du collectif sans construire pour autant un monde commun où les appports de chacun sont confondus»

Quel est son impact sur la santé ?

Pour Sylvain Tesson,  la  solitude est une expérience à vivre, bénéfique pour affronter ensuite la vie en société. Pour lui la solitude est une jouvence. Il est heureux d’avoir choisi celle-ci et tout le texte reflète cette acceptation et ce bien être d’être seul. Alors que pour Olivier Remaud, le solitude est un moyen de se rétirer en soi, de se venter les bienfaits de la lenteur et les vertus du receuillement. Cette dernière est un bienfait, c’est une quête d’intimité, elle stimule la créativité, elle développe l’autonomie. François de Singly, reprend cette notion, c’est dans le couple que sa réflection se pose. Etre seul pour regagner la tranquilité d’esprit que l’on a perdu dans le travail une fois à la maison, faire la part des choses en étant pris toutefois entre le désir de rester ou pas connecté envers la société.

Retrouvez ici un article qui vous permettra de vaincre l’ennuie. Si voulez plus d’informations sur la solitude en général cliquer ici.