Histoire

Woodstock 99 : De l’Utopie au Carnage

Par Jeremy C , le 12 octobre 2022 , mis à jour le 24 octobre 2022 - 7 minutes de lecture
image

Le Carnage de Woodstock 99 : Causes Et Conséquences. 

Que nous soyons nés dans les années 50 ou bien dans les années 2000, il est fort probable que nous ayons entendu parler de ce fameux Festivale de Woodstock. Ce que les personnes les moins averties ne savent peut-être pas, c’est qu’il y a eu en réalité 3 festivales bien distincts repartis sur 30 ans. Alors que celui de 1969, le plus connus, est réputé pour être un week-end féérique presque irréel tellement l’atmosphère et l’ambiance étaient une représentation parfaite de l’unité humaine, cela s’est avérée être une illusion lointaine d’une époque où l’amour prévalait encore, parfaitement incarné par le mouvement hippie.Woodstock 1969 était l’un des festivals de musique les plus emblématiques de tous les temps. C’était un concert de trois jours en août 1969 qui a eu lieu dans le nord de l’État de New York.

Bien qu’il y ait eu de nombreux imprévus tel qu’une mauvaise météo ou de grand nombre de la musique absent, le respect de chacun et les repas végétariens gratuit ont accentué l’effet cette idée de festival figé dans l’espace et le temps. Sur certaine image, on peut même voir des femmes venues avec leur bébés, chose impensable dans les festivals de nos jours.

Woodstock 99 était un festival de musique qui a eu lieu à Rome, New York, du 22 au 25 juillet 1999. C’était la deuxième fois que le nom Woodstock était utilisé pour un spectacle depuis 1969 après l’autre carnage de Woodstock 1994. L’événement a attiré plus de 400 000 personnes à Rome, État des New York, sur 3 jours et a présenté des performances d’artistes tels que Creed, Limp Bizkit, Kid Rock, Red Hot Chili Peppers et plus encore.

Des motivations qui diffèrent de Woodstock 69. 

Bien que l’édition de 99 était censée être un véritable hommage à celle de 69, la réalité en était bien loin. L’entièreté d’édition 99 était couverte par MTV, alors la plus grosse chaîne de musique à l’époque. Celle-ci, façonnait en ce temps les nouvelles tendances musicales beaucoup plus RnB où les nouvelles statistiques et streaming avait de plus en plus d’importance. C’est grâce à ce média que les deux organisateurs du Festival, Michael Lang et John Scher ont pu convaincre des millions de téléspectateurs à travers le monde que le festival était une utopie une fois de plus malgré quelques légers problèmes. La réalité est bien différente.

Le concert de Woodstock 99 a été critiqué pour son manque d’organisation et ses mauvaises conditions de sécurité entraînant des violences entre les participants le dernier jour de l’événement. En effet, toutes ces catastrophes débutent bien des mois avant le festivale lui-même à cause de l’avidité des deux organisateurs Michael Lang et John Scher : l’un des véritables objectifs de ce festival était de faire du profit. Cela est une conséquence directe du carnage moins connu de Woodstock 94 où la moitié des participants ont pu entrer gratuitement sur le site à cause des problèmes d’infrastructure et d’un manque d’organisation. Les bénéfices de Woodstock 1999 étaient un véritable enjeu afin que le projet soit rentable. Pour cela, il a fallu faire de nombreuses coupures de budgets malgré le désaccord de plusieurs acteurs du projet.

La raison de la colère : le ravage de Woodstock. 

C’est ainsi que la sécurité chargée de maintenir l’ordre dans cet immense festivale de 400 000 personnes était : un ensemble de 1250 personnes appelés les Peace Patrol. Celle-ci était constitué de quelques agent de sécurité et de beaucoup d’autres jeunes adultes n’ayant aucune expérience dans le domaine de la sécurité. Bien sûr, afin de respecter les valeurs de Woodstock aucun des Peace Patrol n’avaient d’arme à feu sur eux. Quand les premières émeutes ont éclaté, il était donc impossible pour les quelques 1250 agents de sécurité de pouvoir faire quoi que ce soit. Ces émeutes quant à elles, sont la conséquence de nombreuses autres coupures de budget : les agents d’entretien censées nettoyer l’ensemble du festival tout au long du week-end n’ont même pas fait l’effort de venir tellement la tâche à accomplir était grande comparé au nombre d’agent embauché pour ce travail. De ce fait, dès le samedi matin, l’ensemble des festivaliers se sont réveillés au milieu d’un désert de déchets emportés par le vent. On était très loin du cadre idyllique promis par les organisateurs.

9k=
Le désastre sanitaire.

En plus de ça, les coupures de budget ont aussi été faites pour le département sanitaire. Il est important de spécifier que toutes les bouteilles d’eau et la nourriture que les festivaliers ont emmené ont été confisqué à l’entrée de Woodstock. De plus, à l’intérieur du festival, la nourriture et les boissons étaient extrêmement cher jusqu’à ce que les simples bouteilles d’eau de 50cl valussent 12$. Ajoutez à cela les températures extrêmement chaude du weekend et vous obtenez un nombre incalculable de personnes cherchant la moindre zone d’ombre quitte à arracher des panneaux décoratifs en bois. C’est là que les festivaliers ont commencé à ouvrir des canalisations des toilettes afin de se rafraichir, se terminant en d’énorme bain de boue. Cependant, les canalisations étant douteuse, il a été démontré grâce à des échantillons que la boue était en réalité mélangée avec des excréments, certains festivaliers ont ainsi eu des infections de la bouche sur à cela.

Enfin, la dernière coupure de budget la plus importante concernait l’infirmerie. Les quelques aident soignant sur les lieux ont vite été débordés à cause des maladies et des nombreux blessés dû aux mouvements de foules lors des concerts. On pouvait y voir des jambes cassées ou des têtes ouvertes. Malheureusement, plusieurs cas d’agressions sexuelles ont été signalé lors du festival et la consommation excessive de drogue n’a rien arrangé à l’ambiance générale du Festivale.

Woodstock 99, le festival maudit - Mortgage Unique Blog
Le lendemain du Festival
Si vous voulez avoir un aperçu de l’excitation général, vous pouvez regarder le documentaire Netflix qui représente parfaitement la folie générale de cet évènement.

L’ensemble de tous ces disfonctionnements a généré l’énorme colère de plus de 200 000 festivaliers et c’est comme ça qu’après 3 jours de tensions, lors du dernier jour du festivale le dimanche, le festivale a été ravagé par le feu et la destruction causant d’énorme dégâts matériels et créant ainsi la légende du festival le plus spectaculaire et le plus catastrophique de l’histoire. C’est au journal, le lendemain du festival le lundi 26 Juillet 1999, que le monde entier à découvert l’ampleur de l’évènement.

 

Lire aussi:


Tourisme en Ardèche (07) : toutes les informations

Jeremy C

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.