Viande

La Viande de Bison en France

Par Robin J , le 12 octobre 2022 , mis à jour le 24 octobre 2022 , 1 commentaire - 6 minutes de lecture
20200128 yellowstone np 187 edit

La Viande de Bison en France

  • Le bison, toute une histoire

La viande de bison de France n’est que très récente. Revenons dans le temps et faisons un bref historique de l’animal. Lors de la disparition de la mégafaune américaine, les bisons sont devenus la source de nourriture la plus intéressante pour les premiers américains. En effet, les plus gros mâles peuvent atteindre la tonne, et à raison d’une consommation quotidienne de 300 grammes par personne, l’animal peut nourrir toute une tribu pendant plusieurs mois. En plus de la quantité de viande que le mammifère offre, sa viande a pour avantage d’être ultra protéinée et très faible en cholestérol ou en calories. Cette viande était alors une source d’énergie non négligeable pour la survie de nos ancêtres.

Viande de bison convoitée par des indiens

Lorsque les colons sont apparus sur le Nouveau Continent, la population de bison américain à drastiquement diminuée. La chasse à fait passer le nombre de tête de 60 millions à seulement 325 en 1884. Face à ce déclin, les locaux se sont donc rabattus sur du gibier bien plus petit comme le cerf ou le lapin. L’introduction de l’élevage bovin aux États-Unis a aussi contribué au déclin de l’espèce puisque l’espace sauvage et vital des bisons s’est vu découpé en champs de barbelés. Le goût de la viande de bison s’est alors peu à peu oublié, au profit de la viande bovine.

Malgré les lois de sauvegarde de l’espèce instaurées dès 1894 et une population de nouveau croissante, la chasse aux bisons restait formellement interdite. Afin de consommer de nouveau de la viande de bison, les hommes se sont mis à l’élevage. Avec la mondialisation ses échanges internationaux, le bison s’est rapidement retrouvé dans les assiettes françaises (malgré la présence du bison ‘’européen’’, à l’époque très peu consommé par les occidentaux).

  • Le bison aujourd’hui

Beaucoup de gens ont un lien profond avec l’animal emblématique des États-Unis, le bison. Le bison est un puissant symbole de la beauté naturelle et de la force de l’Amérique. Il y a plus de 6 millions de têtes de bison en Amérique du Nord, qui est la plus grande population en liberté au monde. Cependant, le bison est un animal problématique en raison de son impact sur l’environnement et la sécurité humaine. Les agriculteurs doivent produire des bisons de manière respectueuse de l’environnement pour améliorer l’image de l’animal.

Le bison américain est un gros animal qui peut facilement paître dans les prairies. C’était l’un des premiers mammifères amenés en Amérique du Nord par les explorateurs européens. Les bisons sont des animaux sociaux et intelligents qui peuvent parcourir de vastes zones lorsqu’ils ne sont pas clôturés. Les bisons fournissent une source diversifiée de protéines, ce qui est important pour les personnes en bonne santé. Ils sont également un excellent moyen d’obtenir beaucoup de nutriments et de minéraux, ce qui peut aider à lutter contre les problèmes de santé. De plus, de nombreux peuples autochtones dépendent du bison pour survivre pendant les saisons de famine. Cela montre que le bison est une partie importante de l’histoire et de la culture de l’Amérique.

  • La production de viande de bison

Les agriculteurs peuvent facilement cultiver leur propre bison, ce qui réduit l’impact sur l’environnement. Ils peuvent également élever d’autres espèces d’animaux trouvés en Amérique du Nord, comme le wapiti et le cerf. En outre, les agriculteurs peuvent également utiliser moins de ressources en utilisant moins de terres pour l’agriculture. Les bisons sont incroyablement robustes et peuvent survivre presque n’importe où. En fait, ils ont même été utilisés pour récupérer des zones brûlées après des incendies de forêt en Californie. De plus, les agriculteurs peuvent facilement convertir des terres qui étaient auparavant utilisées pour les cultures en prairies pour que les bisons puissent paître.

D’un autre côté, certaines personnes pensent que les bisons en liberté peuvent endommager les cultures et piétiner les jardins. De plus, ce sont aussi des animaux très dangereux et imprévisibles, ils peuvent donc aussi être dangereux pour les humains. De plus, les bisons en liberté peuvent endommager gravement les clôtures et les cultures lorsqu’ils tentent de s’échapper de leurs enclos. Cela indique que garder des bisons en liberté peut être très destructeur pour l’agriculture et les écosystèmes.

En outre, de nombreuses personnes ont peur de ces bovins en raison de leur taille et de leur force. De plus, ce sont des animaux dangereux et imprévisibles, ce qui en fait un danger potentiel pour l’homme. De plus, dans certaines régions, il existe de nombreuses histoires de personnes piétinées par des bisons alors qu’elles les chevauchaient ou qu’elles marchaient simplement à côté d’eux. Même ainsi, ces histoires sont extrêmement rares grâce à l’intelligence du bison en tant qu’espèce.

Malgré certaines préoccupations concernant le bien-être et la sécurité des animaux, le bison américain est une partie importante de l’histoire et de la culture américaines. L’animal fournit une excellente source de protéines pour les humains et aide les agriculteurs à maintenir de grandes prairies pour la biodiversité. Cependant, les agriculteurs doivent utiliser des méthodes respectueuses de l’environnement pour produire cet animal afin de ne pas endommager les écosystèmes ou les filets de sécurité humains.

L’article sur l’agriculture raisonnée pourrait vous apportez davantage d’informations concernant les modes de production agroalimentaire plus vertueux.  

  • La viande de bison en France

Depuis près d’une quinzaine d’années en France, les élevages et la consommation de la viande de bison se sont multipliés. Elle a su attirer quelques curieux et amateurs de viandes par son exotisme mais reste encore trop peu connue du grand public français.

Sur notre territoire, on recense près de 1 500 têtes, réparties dans une trentaine d’élevage à travers l’hexagone. En France, à titre de comparaison, on comptait en 2020 près de 3.8 millions de vaches dispersées dans les quelque 90 000 exploitations.

Si si peu d’élevages de bisons sont aujourd’hui présents en France, la complexité de la création d’une exploitation peut être une explication à ce phénomène. En effet, nombreuses sont les formulaires et les dossiers à remplir, notamment car cette espèce est considéré comme sauvage et exotique en France.

Concernant le prix de cette viande de bison, il est relativement plus élevé que celui du bœuf. En effet, pour les steaks hachés par exemple, comptez entre 40 Euros le kilos du bison, contre 26 Euros le kilo pour du bœuf. Ce prix élevé peut également expliquer la faible consommation de l’animal en France.

Robin J

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.