Actualités

Tour du monde des meilleures recettes de flan

Par Eleonore K , le 15 décembre 2021 , mis à jour le 11 janvier 2022 - 6 minutes de lecture
part de flan aux oeufs et caramel

Il n’y a pas qu’en France que le flan séduit ! On trouve bon nombre de recettes ailleurs dans le monde utilisant un appareil similaire à celui de notre flan.

Cependant, les recettes varient selon le pays : pâte feuilletée, température, teneur élevée en sucre, pâte brisée et lait concentré, crème entière, lait entier, œufs, maïzena…

 

Top 10 des meilleurs flans à travers le monde :

  • Un pastel de nata est une tarte à la crème anglaise portugaise, sorte de flan pâtissier, faite de pâte feuilletée et remplie de crème anglaise aux œufs qui est servie avec un saupoudrage de sucre en poudre et une pincée de cannelle. Ces tartelettes typiques sont cuites à une température brûlante jusqu’à ce que les dessus soient brûlés. La recette originale, tenue secrète depuis le XIXe siècle, reste bien gardée et les maîtres pâtissiers sont les seuls à la connaître. En attendant de rejoindre la longue file d’attente de l’incontournable Pasteis de Belem, meilleure adresse de Lisbonne pour déguster un véritable pastel de nata, vous pouvez toujours tenter de les faire par vous même : https://www.luisa-paixao.com/blogs/la-vie-au-portugal/recette-de-pasteis-de-nata-portugais.
photo pastel de nata
Pastel de nata
  • Le pudim de leite condensado est un dessert brésilien classique. Simple à préparer, la recette ne comprend que 4 ingrédients que vous avez probablement à la maison : sucre, lait concentré, lait et œufs. Crémeux mais léger, il est souvent généreusement nappé d’un sirop au caramel et servi avec une cuillerée de crème fouettée, de la noix de coco râpée et des morceaux de mangues ou d’ananas. 
  • L’alivenci est une pâtisserie traditionnelle de Roumanie et de Moldavie. Il est principalement composé de fromage frais, de smântână (nom roumain de la crème fraîche) et de farine de maïs. L’alivenci est généralement à base de miel, de vanille et de zeste de citron.
photo alivenci
Alivenci
  • Le bánh gan est un flan vietnamien au lait de coco. Décliné en plusieurs variantes, il existe dans toute l’Asie du Sud-Est, notamment au Cambodge, au Laos et en Thaïlande. La recette varie légèrement d’un pays à l’autre, mais l’essentiel reste les œufs et le lait de coco. 
    • Au Vietnam, il y a deux façons de cuire ce flan au lait de coco : au four comme un gâteau ou au bain-marie. La cuisson change complètement la texture. Dans certaines recettes vietnamiennes, on ajoute en plus de la farine de riz pour rendre le flan plus compact, de la poudre de cacao pour rendre le flan plus foncé comme le foie… mais aussi pour le goût corsé du cacao, de la poudre des cinq-épices ou de la badiane pour parfumer et masquer le goût très fort des œufs de cane (car à l’origine au Vietnam, on faisait ce flan avec des œufs de cane).
    • En Thaïlande, on ajoute aussi du lait et parfois du lait concentré en même temps que le lait de coco et de l’extrait de feuilles de pandanus.
    • Au Cambodge et au Laos, pas d’épices, la recette du flan reste simple et se concentre essentiellement sur les œufs et le lait de coco, parfois on ajoute aussi de l’extrait de feuilles de pandanus
  • La tarte aux œufs ou Dan Tat est une spécialité hongkongaise reprenant la recette portugaise du pastel de nata. Elle consiste en une pâte brisée garnie d’un flan aux œufs. Elle se rapproche de la tarte au flan anglaise, appréciée aussi à Macao et en Chine continentale. 
  • Le flan mixto, aussi appelé flan casero mixto est un classique des tables argentines mais aussi uruguayennes et mexicaines, et n’est autre qu’un flan servi avec de la confiture de lait et de la crème fouettée. Le flan casero mixto, casero signifiant « fait maison » est l’un des desserts préférés des porteños, ou « ceux du port », comme on appelle les habitants de Buenos Aires. L’ingrédient principal du mélange est l’oeuf. Le mélange doit être cuit au bain-marie. Les œufs caillent et prennent la forme du moule, acquérant une consistance gélatineuse, crémeuse et tremblante. En plus des œufs, le lait entier et d’autres ingrédients aromatisants sont également utilisés : dans la majorité des cas, la vanille, et c’est aussi le parfum le plus traditionnel. Mais d’autres parfums comme la cannelle, le citron ou le zeste de lime sont parfois utilisés.
photo flan casero
Flan casero
  • Au Venezuela, le flan s’appelle quesillo. Très populaire, ce dessert traditionnel vénezuélien se compose essentiellement d’œufs entiers, de lait, de lait concentré et de sucre caramélisé. Traditionnellement, le quesillo se cuit au four au bain-marie pendant une heure. La préparation est très liquide et se solidifie pendant la cuisson. Il est de coutume d’aromatiser le quesillo de vanille. Il porte ce nom en référence au fromage suisse qui a des trous. En effet, le quesillo présente des petits trous caractéristiques qui se forment lors de la cuisson. Chaque famille met sa touche particulière : vanille, zeste de citron, rhum, noix de coco, citrouille, chocolat, maïs, ananas, fromage à la crème, fruits de la passion, café … 
  • En Espagne, le nom du flan est cuajada. C’est un gâteau qui a la texture d’un flan assez dense et une croûte sur le dessus à base de cassonade et de cannelle, yaourt nature, du beurre fondu, des œufs, de la farine, du sucre, du lait, du sucre vanillé, de la vanille liquide. Moelleux et fondant, il pourra être décliné à l’infini selon vos envies.
  • En Grande Bretagne, la custard tart, cousine outre-manche du flan, est considérée comme un grand classique et un incontournable de la pâtisserie britannique. Elle serait la recette la plus ancienne d’entre toutes. Ses premières versions remonteraient au Moyen Âge. Vous pouvez l’obtenir dans presque toutes les boulangeries et pâtisseries au Royaume-Uni et en effet sa grandeur réside dans sa simplicité. Il en existe de nombreuses variantes de nos jours, sa composition originelle consistant en une croûte de pâte externe remplie d’œufs et de crème et cuite au four. Elle se prépare sous forme de grande tarte à partager, et requiert une température plus basse (environ 200 degrés) que le flan pâtissier traditionnel.                                            
photo custard tart
Custard tart
  • Enfin le Galaktoboúreko est un dessert grec traditionnel. Composé de pâte phyllo contenant au milieu une délicieuse crème pâtissière à base de citron, il est cuit au four et est ensuite baigné dans un sirop parfumé à la cannelle. C’est une gourmandise douce et crémeuse.

 

Eleonore K

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.