Le flan

flan facile caramel framboise

Le flan, kézako ?

Le flan est un dessert unique parmi une multitude de desserts, en effet l’adopter, c’est dire adieu aux traditionnels biscuits secs, aux entremets garni de chocolat noir, au clafoutis aux cerises ou encore à la classique crème brûlée que vous aimez déguster au coin du feu accompagné d’un caramel au beurre salé. Le flan, c’est le mélange de tous ces plaisirs en une seule bouchée. Alors cher pâtissier, pâtissière, enfliez votre plus beau tablier et on est parti pour la préparation de ce délice qui ravira les papilles de 7 à 77 ans ! 

Dis Jamy, comment on fait un flan ?

Ici pas question de maquette ou encore de camion, non, installez vous confortablement dans votre cuisine et suivez le guide. Et je vous le dis tout de suite, pas besoin d’être Christophe Michalak pour réussir cette recette et vous pourrez mettre au rebut la poudre à flan achetée en supermarché ou encore le flan surgelé du dimanche ! Car vous êtes la crème de la crème pâtissière (pour rester dans le thème) et vous allez réussir cette recette de flan 😉


Pour commencer, préparons les différents ingrédients. Sortez de votre besace 4 jolis oeufs, 1 litre de lait entier ou demi-écrémé, 150 g de sucre en poudre, 90 g de maïzena ou farine et enfin 1 gousse de vanille ou si vous n’en avez pas de l’extrait de vanille fera très bien l’affaire. Pour le sucre, n’hésitez pas également à mettre un peu de sucre vanillé pour rehausser le goût divin de vos gâteaux. Afin de réaliser le flan pâtissier parfait, il ne vous manquera plus à sortir du réfrigérateur une pâte brisée, une pâte feuilletée ou encore ma préférée une pâte sablée.

Vous avez tout ? C’est parfait, agrippez votre plus belle casserole et mettez en ébullition le lait accompagné de la gousse de vanille fendue dans le sens de la longueur et laisser infuser. Pour les plus têtes en l’air, pas de problème, vous pouvez faire bouillir le lait sans problème.
Le temps que tout ça réchauffe l’atmosphère, la température ambiante, car oui, le flan peut être un moment caliente, tamisée la maïzena et le sucre puis mélanger le tout dans votre plus joli saladier. Cela vous donnera l’occasion de sortir votre plus beau fouet. Dans un second récipient (je m’excuse par avance pour ceux qui ne posséderaient pas de lave-vaisselle.), battez énergiquement les oeufs. Rassemblez tous vos ingrédients et mélangez de nouveau.


Étape délicate, ajoutez tout doucement votre préparation au lait chaud (sans la gousse de vanille, hein !) pour éviter les grumeaux, baissez la chaleur à feux doux et remuez pendant 2 à 3 min, sans vous arrêter. Vous avez remarqué un autre avantage du flan, car oui, même s’il est calorique, quoi de mieux qu’une petite séance de sport avant ? Ça permet en tout de cas de déculpabiliser 🙂 


Allez le plus dur est fait, préchauffez votre four à 200 degrés ou thermostat 6-7. Appliquez la pâte que vous avez choisie et piquer le fond avec une fourchette. Puis versez la préparation du flan à l’intérieur. Enfournez et laissez cuire pendant 30 à 40 min environ, mais cela ne vous empêche pas de venir vérifier la cuisson de temps en temps. Deuxième moment compliqué, enfin surtout pour les gourmands, laissez refroidir votre flan cuit et ne craquez pas en le mangeant tout de suite, vous êtes plus fort que ça, je le sais !


Voilà, c’est fini, vous pouvez à présent vous rassasiez avec un délicieux flan crémeux et vous n’aurez plus besoin de vous lever le dimanche matin pour aller dans votre boulangerie préférée et remplir les poches du boulanger.

Vous voulez une petite astuce de chef ? Oui ?! 

Avant de verser votre préparation sur la pâte, pourquoi ne pas ajouter un peu de noix de coco, de poudre d’amande, de leur d’oranger ou encore de coulis et de confiture, vous sublimerez à coup sûr ce moment de régal ! Je sens d’ici les effluves qui se dégage de votre chaumière, ça à l’air trop bon !

Je suis plus salé que sucré…

Eh oui, la gourmandise ne veut pas forcément dire sucré ! La gourmandise, c’est de se délecter avec quelques boules de chocolat praliné, de fraises chantilly ou encore d’une simple compote abricot / rhubarbe, mais aussi d’une délicieuse fondue de poireaux, d’un cake aux olives, d’un gratin dauphinois ou d’une tarte aux tomates parfumée aux herbes de Provence. Oui la gourmandise, c’est le plaisir à l’état brut. Rassurez-vous d’ici peu, je vous proposerais nos plus belles recettes de flans salés et surtout moelleux, vous m’en direz des nouvelles !

Ce n’est qu’un au revoir !

Merci beaucoup de m’avoir lu et je vous dis à très pour de nouvelles aventures gustatives autour du flan ! Mais surtout n’oubliez pas de me citer si vous croisez Mercotte ou Cyril Lignac 😉
Amis pâtissiers, bonsoir !

Une réflexion sur « Le flan »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *