Coronavirus : l’inquiétude sur la situation des restaurateurs

Depuis le samedi 14 mars 2019, les restaurants et les services non-essentiels à cause de la pandémie du coronavirus. C’est-à-dire tous les commerces non-alimentaires, sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Si ce confinement est nécessaire, qu’en sera t-il de la situation financière des restaurateurs français lors de la reprise des activités ? Duflan.fr a enquêté pour vous !

Des aides proposées par le gouvernement pour aider les restaurateurs français

La majorité des restaurateurs ont droit au fonds de solidarité de 2 milliards d’euros aux TPE (très petites entreprises), indépendants ou microentreprises frappées de plein fouet par la crise du coronavirus. Ce plan, évoqué en détails par Bruno le Maire, ministre de l’Economie, prévoit l’octroi d’une indemnité forfaitaire. Celle-ci va de 1500 euros concernant jusque 600 000 entreprises françaises. Un fonds de solidarité de 1 milliard d’euros finance cette aide pour mars. Ce dispositif est accessible pour les restaurants de moins de 1 million d’euros de chiffre d’affaires. Les restaurateurs peuvent l’obtenir sur déclaration, s’il a subit une fermeture à cause du confinement

L’avis pessimiste de Philippe Etchebest sur l’après coronavirus

le chef cuisinier Philippe Etchebest
le chef cuisinier Philippe Etchebest

Le chef étoilé Philippe Etchebest s’est exprimé sur la situation des restaurateurs face à Sud Radio. Selon le meilleur ouvrier de France ” Avec les mouvements sociaux, ils étaient au bord du gouffre, là ils vont y plonger ! Ça va être catastrophique !”. Tout au long de cette intervention, l’animateur de cauchemar en cuisine s’est montré très pessimiste quant à la reprise des activités post-confinement. Enfin, le chef cuisinier conclu son interview en disant “C’est un traumatisme qui va être présent. Les gens ont peut-être peur de sortir. Et je pense que nous, les restaurateurs, on sera les derniers endroits à être ouverts.”