Coronavirus : l’inquiétude sur la situation des restaurateurs

Depuis le samedi 14 mars 2019, les restaurants et les services non-essentiels à cause de la pandémie du coronavirus. C’est-à-dire tous les commerces non-alimentaires, sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Si ce confinement est nécessaire, qu’en sera t-il de la situation financière des restaurateurs français lors de la reprise des activités ? Duflan.fr a enquêté pour vous !

Des aides proposées par le gouvernement pour aider les restaurateurs français

La majorité des restaurateurs ont droit au fonds de solidarité de 2 milliards d’euros aux TPE (très petites entreprises), indépendants ou microentreprises frappées de plein fouet par la crise du coronavirus. Ce plan, évoqué en détails par Bruno le Maire, ministre de l’Economie, prévoit l’octroi d’une indemnité forfaitaire. Celle-ci va de 1500 euros concernant jusque 600 000 entreprises françaises. Un fonds de solidarité de 1 milliard d’euros finance cette aide pour mars. Ce dispositif est accessible pour les restaurants de moins de 1 million d’euros de chiffre d’affaires. Les restaurateurs peuvent l’obtenir sur déclaration, s’il a subit une fermeture à cause du confinement

L’avis pessimiste de Philippe Etchebest sur l’après coronavirus

le chef cuisinier Philippe Etchebest
le chef cuisinier Philippe Etchebest

Le chef étoilé Philippe Etchebest s’est exprimé sur la situation des restaurateurs face à Sud Radio. Selon le meilleur ouvrier de France ” Avec les mouvements sociaux, ils étaient au bord du gouffre, là ils vont y plonger ! Ça va être catastrophique !”. Tout au long de cette intervention, l’animateur de cauchemar en cuisine s’est montré très pessimiste quant à la reprise des activités post-confinement. Enfin, le chef cuisinier conclu son interview en disant “C’est un traumatisme qui va être présent. Les gens ont peut-être peur de sortir. Et je pense que nous, les restaurateurs, on sera les derniers endroits à être ouverts.”

La petite histoire du flan : du moyen âge à nos jours

Le flan pâtissier est une pâtisserie extrêmement apprécié par nous tous. Ce dessert à la fois léger et gourmand ravie petits et grand. D’où vient le flan ? Retour sur un grand classique qui a su traverser les âges à déguster seul ou à plusieurs.

Le flan est un dessert réalisé à partir de crème pâtissière sur un lit de pâte feuilletée ou brisée est une pâtisserie simple à réaliser. On le retrouve sous différentes déclinaisons qui varient d’un pays à un autre : le pastel de nata au Portugal, la dan-tà en Chine, la custard tart en Grande-Bretagne et le flan pâtissier en France.

Le flan : il était une fois un dessert

A l’origine, le flan viendrait du peuple anglo-saxon où la « custard tart » est apparue pour la première fois au Moyen âge. En France, les premières traces du flan datent de l’époque de Henri IV d’Angleterre. Le flan à été servi à son banquet de couronnement en 1399. Avant cet événement, la tarte au flan était plus connue sous le nom de doucettys.

Henri IV roi d'angleterre
Henri IV roi d’angleterre

Qu’est devenu le flan aujourd’hui ?

Aujourd’hui, le flan est populaire dans le monde entier notamment chez nos voisins anglophones puisque la Reine Elizabeth II l’a mise au menu de son 80e anniversaire en 2006. Néanmoins, on ne sait pas si la pâtisserie a vraiment inspiré les expressions « en rester comme deux ronds de flan » ou « en faire tout un flan ». En revanche, la recette du flan a inspiré les plus grands pâtissiers du monde. Aujourd’hui, il existe sous différentes déclinaisons. Allant de la pâte feuilletée au Portugal à la pâte brisée en Chine. Le flan a été adapté en fonction des coutumes et traditions. Si son goût et sa texture changent, sa forme aussi est adaptée. En effet, la tarte se mange en format individuel en Chine tandis qu’elle se mange en grand tarte à partager en France et en Angleterre.

Le flan industriel : zoom sur le Flanby

le flanby original
Flanby original

Les industriels également on décidé de s’attaquer au flan. En 1968, les Flanby font leur apparition dans les supermarchés.

Dans les années 2000, la marque de flan profite d’une augmentation de sa popularité. Des jeux sont crées comme le Gobage de Flanby . En outre, François Hollande a été surnommé “Flanby” par ses détracteurs à cause de son caractère indécis et mou. C’est Arnaud Montebourg, qui a été le premier à le surnommer ainsi dès 2003.

Le fitness et ses influenceurs : le grand “boom” d’internet

Que ce soit sur Instagram ou Youtube, les influenceurs sports dits “fitboys” ou “fitgirls” envahissent la toile depuis plusieurs années. En postant leurs conseils ou en partageant leur évolution physique, nombreux sont ceux qui ont dépassé les centaines de milliers de followers, mais qui sont-ils et qu’apportent-ils à la démocratisation de la musculation et du fitness?  

La musculation : un sport ouvert à tous

Arnold Schwarzenegger, The Rock ou encore nombreuses  sont les stars hyper bodybuildés qui, pendant longtemps ont contribué à faire de la musculation, un sport réservé aux “gros bras”. Dorénavant, la musculation n’est plus un sport d’hommes pratiquant la “gonflette”, il est ouvert à tous et à toutes. 

Depuis 2010 environ, la fréquentation des salles de sport est en plein “boom”.De plus, les femmes fréquentent de plus en plus les salles, la clientèle féminine représentent plus de 60% en moyenne.  

Les salles sont désormais plus accessibles financièrement et géographiquement : des chaînes low Cost comme Basic Fit se sont implantées un peu partout en France, pour des tarifs abordables avoisinant les 20 euros par mois.

L’émergence des sites de partages de vidéos, comme Youtube et Dailymotion, ainsi que des réseaux sociaux – lieux virtuels où le narcissisme physique est à son paroxysme – y est sans doute pour quelque chose 


Un coach à la maison : se motiver à moindre coût

L’émergence des sites de partage de vidéos comme Youtube ainsiq que des réseaux sociaux comme Instagram, est sans doute une des principales raison de ce pic de fréquentation des salles de sports. 

L’effervescence de la musculation s’est traduite sur les médias sociaux par l’émergence “d’influenceurs” spécialisés dans le secteur du fitness. Ces fitboys ou fitgirls partagent leurs conseils et astuces à un large public d’abonnés, regroupant quelques fois des millions de personnes. Ainsi, les marques intègrent ces évolutions dans leurs stratégies marketing et nouent des nouvelles collaborations avec ses personnalités. 

TiboInshape est un des leaders de ces influenceurs sportifs. Avec ses 3.4 millions d’abonnés sur instagram, ce dernier a créé une réelle industrie autour de la musculation, avec sa marque de vêtements, de compléments alimentaires et même sa propre salle de sport. 

SissyMua, comptant presque un million d’abonnés, est quant à elle, une fitgirl très respectée dans le milieu. Elle traite de plusieurs sujets sur sa chaîne Youtube comme l’alimentation, comment perdre du poids mais aussi des séances de yoga, que l’on peut suivre à la maison. Véritable gourou du domaine, elle a lancé son application “EatTrainSweat”, permettant de suivre des programmes personnalisés à des tarifs abordables. 


La prise décomplexée de compléments alimentaires. 

De par une forte concurrence entre influenceurs fitness et face aux inévitables comparaisons de leurs musculatures ou défis sportifs sur les réseaux sociaux, les influenceurs n’hésitent plus à faire la promotion de compléments alimentaires. 

Malgré le fait que le concept de compléments alimentaires soit récent, ils sont définis comme des denrées alimentaires dont le but est de compléter un régime alimentaire normal. que ce soit sous forme de poudres ou de liquide, ces compléments sont généralement administrés en cas de déficit nutrionnel.Les influenceurs tels que TiboInshape les recommande pour avoir “des pecs énormes et secs”. De plus, se procurer des compléments alimentaires est chose aisée. En effet, les compléments tels que la Whey protein ou la créatine sont disponibles : 

  • en pharmacie et parapharmacie ; 
  • dans les enseignes de sport (Décathlon, intersport, go sport, Sport 200,etc. )
  • sur les sites de vente en ligne (MyProtein, FitnessBoutique, Optimum Nutrition, etc. )